Jour de rentrée aujourd’hui au Guatemala, mais particulièrement à Chacte. J’étais invité à inaugurer leur nouvelle école avec les enfants, professeur et des parents. Ensuite direction Santa Cruz, on m’attend, car on manque effectif.

Je veux encore profiter de cette autre inauguration pour remercier tous ceux qui s’impliquent dans nos projets. Il y a beaucoup de vous la dedant. Ici les gens vous disent « GRACIAS » .
Réginaldo, comme à son habitude, est venu distribuer des cahiers aux petits parvulos (maternelle).
Vu que Réginaldo est venu tôt, in n’y avait que quelques élèves présents. Ici, avec la « maestra » et Réginaldo.
Ça, c’est tipiquement Guatemaltèque, l’heure des activités étaient prévu pour 8h pile. cette photo a été prise vers 8h20. Aucun stress ici, moi… je m’y fait tranquillement.
On coupre le premier ruban avec une petite des parvulos, c’est leur classe.
Ensuite on coupe celui de la classe de sixième année.
Une maman représente le groupe des mamans qui se serviront de la cuisine nouvelle…
Bien heureuse la maman…
Même si c’était la rentrée, tous les élèves n’étaient pas présents, mais quand même un beau groupe.
Un petit salut pour les amis du Québec

 

Les gêteaux furent une grosse attraction.
Un petit cadeau pour tous.
Je n’ai pas eu de misère à trouver des amies pour la foto.
La tradition ici, faut gouter.
des fois ça peu être dangereux, mais on n’a pas oser cette fois si 😉
Bien heureux de cette seizième construction
Leur cadeau
Le cadeau de la journée, je ne m’y attendais vraiment pas, un câlin de tous les élèves…
Encore des câlins
Bonheur.
À deux cette fois ci.
😉
L’arrivé du diablo, M. Le Maire Oscar.
La fameuse pinata, ça aussi les jeunes apprécient beaucoup.
J’ai eu droit à mon tour, mais sans succès.
Quand la pinata s’ouvre, c’est la follie pour récupérer des bonbons.
Discourt de M. Le Maire
Avec mon ami Oscar.
De retour avant diner à Santa Cruz
Ce que vous voyez de foncé au haut, c’est la partie de la couronne qui avait été coullé vendredi.
Équipe très réduite aujourd’hui, mais faut préparer le mortier.
Vu les effectifs réduites en ce lundi, je me suis chargé seul du transport du mortier. Je vais bien dormir ce soir.
Miguel, lui recevais mes chaudières et remplissait les formes de la couronne.
Notre préparateur de mortier
Fin de journée, enfin.

 

 

Written by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.